Notre recette estivale du jour : la gaufre salée aux accents méditerranéens

Bonjour à tous,

Un bonjour tout particulier à tous les Antoniens qui sont arrivés sur notre site après avoir entendu parler de notre blog sur le dernier magazine de la ville et un clin d’œil à Frederic qui se reconnaîtra et grâce à qui, cet article a vu le jour ….

Donc nous vous proposons de réaliser, pour régaler vos convives en cette semaine de canicule des gaufres salées aux accents méditerranéens. Un vrai délice !

Recette pour 4 personnes :

– 5cl de crème liquide
– 20cl de lait entier
– 3g de sel fin
– 75g de farine
– 25g de beurre
– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
– 3 œufs entiers
– 25g de concentré de tomate
– 2 gouttes d’arôme de basilic à l’huile essentielle (voir plus bas notre astuce »)                                                                              Arôme basilic
– 40g de gros copaux de parmesan
– poivre du moulin

– 8 tranches de jambon de Parme
– 16 tomates cerise
– 100g de tapenade d’olives vertes
– 250g de mozzarella Di Buffala (c’est la meilleure !)
– 1 mesclun de salade
– huile d’olive (de dégustation)

– Préparation de la pâte à gaufre (500g)
Faire bouillir la crème et la moitié du lait, puis laisser refroidir. Dans une autre casserole, porter à ébullition le reste du lait, saler puis ajouter la farine en pluie, l’huile d’olive et enfin le beurre préalablement fondu. Faire cuire le tout avant de faire dessécher le mélange obtenu quelques minutes (exactement comme vous le feriez pour une pâte à choux). Verser le résultat dans un grand cul de poule, ajouter y les œufs un par œuf, puis la crème, le lait bouilli, le concentré de tomate et enfin 2 gouttes d’arôme de basilic. Mélanger le tout puis laissez refroidir.

Faire chauffer votre gaufrier, verser la pâte et rajouter y quelques copeaux de parmesan. Laisser cuire suffisamment vos  gaufres afin que ces dernières se tiennent. Sortir les gaufres.

– Montage des gaufres sur l’ardoise

Couper les tranches de jambon de Parme en deux dans la largueur, couper des tranches de mozzarella, couper deux tomates cerises en deux. Tartiner la tapenade sur les gaufres et disposer le jambon, la mozzarella, les tomates et poivrer. Ajouter quelques feuilles de salade (nous avons personnellement opté pour de la roquette et des pousses d’épinards), et enfin avec un pinceau disposer un peu d’huile d’olive pour faire briller vos tomates et assaisonner votre plat. Dresser le tout sur ardoise, et ajouter un peu de salade en accompagnement.

Dresser une jolie table, si vous le pouvez en extérieur, puis apporter vos ardoises sous les yeux ébahis de vos invités.
Succès garanti pour les yeux comme pour le palais 😉

WP_20150603_21_27_40_Pro (2)

WP_20150603_21_32_40_Pro (2)I


WP_20150603_21_33_31_Pro (2)

Notre astuce : procurez vous dans une bonne épicerie fine, un flacon d’huiles essentielles de basilic pour incorporer dans vos préparations ou sauces. Attention cependant ne jamais utiliser directement sur les aliments !
Fort au nez et à la bouche, quelques gouttes de cet arôme  suffisent à relever vos plats !

Le conseil du sommelier : servir avec un rosé des Côtes de Provence. Sa couleur et sa fraicheur en feront un parfait accord met/vin.

WP_20150603_21_34_55_Pro (2)

Pour finir finir si l’envie de venir diner à la maison vous dit alors cliquez sur le lien ci-dessous et réserver vote diner en notre compagnie !

https://fr.vizeat.com/events/consult/french-bistronomie-home

Alors a très bientôt pour partager ensemble un moment de convivialité autour de plats de saison … Et pourquoi pas ces fameuses gaufres par exemple. Et au fait cliquez sur suivre pour vous inscrire et partagez nos prochaines recettes …

Allez on vous laisse il est 13h on va aller déjeuner !

Gourmandisement vôtre,
Lolo&Co’

Publicités

Le premier « fast-good » Indien : Delhibox

cheese naanCette semaine nous avons découvert et testé pour vous (enfin et un peu pour nous aussi quand même !) : le premier Fast-good Indien !

Ne soyez pas surpris de trouver sur notre blog l’adresse d’un Fast-good, vous allez très vite comprendre pourquoi en lisant la suite de notre article …

Et en plus vous avez de la chance (enfin si vous habitez dans le coin) car il est situé tout près d’ici puisqu’il se trouve au centre commercial de La Vache Noire à Arcueil sur N20 en direction de la Porte d’Orléans. Ça s’appelle DelhiBox et pour faire court : c’est moderne et coloré, le concept est super sympa, ça sent (très) bon et on s’y régale de spécialités indiennes (plus ou moins épicées) préparées le jour même par un personnel « local » très compétent, souriant et attentionné.

Alors on vous explique le fameux concept, l’idée est très simple mais plutôt géniale, il suffisait d’y penser comme on dit. Elle est tout droit issue de la tradition indienne et de ses fameux déjeuners maison préparés par les femmes pour leur mari et qui transitent à travers les villes grâce aux dabbawallah (porteurs de gamelles).
Donc chez Delhibox vous allez retrouver les spécialités indiennes pour votre déjeuner, la seule différence c’est que votre déjeuner ne vient pas jusqu’à votre bureau mais que c’est vous qui allez le chercher et par la même voyager … en effet car le top du top c’est que vous allez pouvoir découvrir la préparation et la cuisson des Naan et des Cheese Naan dans un tandor (four pour la cuisson du pain) installé au milieu de l’enseigne, un clin d’œil pour « Monsieur Sing l’homme du tandor ».

Ensuite si vous venez un lundi ou un vendredi c’est Vanessa en personne (la fondatrice de l’enseigne) qui vous les remplit avec les ingrédients de votre choix.

delhibox1            delhib           delhibox3

Le sandwich sur place ou à emporter ne coûte que 5€ et surtout il vous est servi dans un pain spécifique tout juste sorti du four et donc tout simplement succulent ; à se damner !!! (Autre idée : si un soir vous décidez de cuisiner Indien alors achetez en quelques uns pour accompagner votre repas, vous n’aurez qu’à les repasser au four traditionnel quelques minutes et ils seront du plus bel effet sur votre table.) Revenons en à notre fameux sandwich, en ce qui nous concerne, nous avons opté pour le poulet Tandoori : une viande fondante et parfaitement assaisonnée, le tout agrémenté de légumes frais et d’une sauce divine. Au top on s’est régalé (Lolo a même hésité à en prendre un second pour être complètement honnête !).

Donc comme nous vous le disions en introduction, oui nous avons décidé de vous faire partager une (bonne !) adresse de fast-good mais avec de la nourriture indienne de très bonne qualité et surtout préparée sous vos yeux. Nous le savions la cuisine Indienne avait excellente presse et bien cela est plus que confirmé désormais ! Et puis il faut croire que nous ne sommes pas les seuls à aimer Delhibox, puisque Vanessa est actuellement à la recherche d’un nouveau local pour ouvrir une seconde enseigne dans Paris même cette fois et régaler ainsi de nouveaux clients … Promis dès que nous savons où ce dernier sera situé nous vous postons la nouvelle adresse ..

Notre astuce : pour 1€ de plus, optez pour le  fameux Lassi (une sorte de Smoothie mais en plus onctueux) en supplément, à la mangue (choisi par Lolo), la rose ou coco (le préféré de Co’), cette boisson typique fera un dessert parfait pour terminer un repas. Et puis si vous venez à l’heure du goûter n’hésitez pas à demander un Naan au Nutella, il n’est pas sur la carte car c’est un secret réservé aux habitués et là juste ben on ne peut pas le décrire il faut goûter pour comprendre …

En plus en cette période de soldes, vous allez forcément vous aussi vous laisser gagner par la frénésie du shopping démarqué alors quoi de mieux que de vous rendre au centre commercial de la vache noire (bien moins bondé que Vélizy 2 mais avec tout autant de boutiques – et c’est pas du pipo car nous y étions mmercredi dernier, premier jour des soldes) et par la même faire une petite pause dej chez Delhibox.

En attendant de vous y régaler, jetez déjà un œil sur le site internet …

http://delhibox.fr

Gourmandisement vôtre,

Lolo&Co’

Les classiques « bulots-mayo » mais cuits et préparés chez vous !!!

Bonjour, bonjour,

Nous sommes mardi et le mardi matin à Antony, il y a le marché et l’arrivage du poisson frais et des crustacés …

Ce matin optons pour une idée hyper facile et surtout pas chère : une dédicace toute particulière pour les amateurs (et amatrices ! ) de bulots mayonnaise qui se reconnaîtront …

Ingrédients:

– ben … des bulots !!!
– du gros sel
– 1 sachet de court bouillon de légumes
– un peu de coriandre, de laurier et de ciboulette
– 1 citron

 

Alors fonchez chez votre poissonnier et procurez vous des bulots vivants. Oui, oui, nous avons bien précisé « vivants » ! De retour à la maison faites les dégorger dans un récipient avec de l’eau froide et du gros sel (une bonne poignée) pendant 30 minutes, bien les rincer ensuite sous l’eau claire.

Faites chauffer trois litres d’eau dans un grand fait-tout, ajouter y un sachet de court bouillon de légumes et du gros sel.

Nous on aime y mettre également de la coriandre fraîche, une feuille de laurier et du poivre de Selim (Ghana – il ressemble à un haricot, avec ses notes de muscade). Le tout infusera dans votre bouillon et le parfumera généreusement :-).

Une fois l’eau à ébullition, plonger les gastéropodes dans le bouillon pendant 20 minutes à feu doux (juste frémissant), puis stopper la cuisson avec de l’eau froide, laisser les bulots dans le bouillon. Egoutter et réserver au frais.

La mayonnaise : vous savez désormais la préparer puisque vous suivez notre blog avec la plus grande attention 😉 mais au cas oū vous auriez besoin d’une petite piqûre de rappel, reportez vous à notre récent article sur « la sauce cocktail ».

Notre astuce : pour personnaliser un peu cette mayo, la bonne idée est d’y mettre en plus un peu de ciboulette et de coriandre fraîches ciselées et bien sûr n’oubliez pas  un demi jus de citron pressé.

Le conseil du sommelier : Avec un Muscadet Côtes de Grandlieu sur Lie, le domaine des Hautes de Noëlles, la cuvée « Les Granges ». Ce vin révèle une belle fraîcheur et des notes minérales. 

Allez à table maintenant !

Gourmandisement votre

Lolo&Co’

Quel Whisky pour mon Papa ?

Bonjour à tous,

A la fin de la semaine c’est la fête des pères et à J-3 vous cherchez toujours l’idée sympa qui lui fera plaisir … Alors pour vous aider un peu dans votre recherche du cadeau parfait nous vous en proposons un : une (bonne !) bouteille de whisky. Bien sur nous n’allons pas vous laisser vous débrouiller seul(e) pour cet achat un peu particulier, alors voici nos conseils pour trouver celui qui, à coup sur, sera parfait pour votre papa si singulier. Si votre Papa est novice ou amateur, un grand nombre de possibilités s’offre à vous. En effet, cette Eau-de-vie de grain, produite sur les 5 continents a de nombreuses provenances. Les plus connues étant L’Ecosse, Irlande, Les Etats Unies et le Japon, mais également le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Mexique, la France …en fait on le trouve partout où sont cultivées les céréales tels que l’orge, le maïs ou encore le seigle.

Juste quelques que mots pour vous expliquer brièvement sa fabrication. On procède tout d’abord au maltage (opération qui consiste à faire germer les céréales et la transformation de l’amidon en sucres, on met fin au maltage par le séchage sur un four, parfois alimenté avec de la tourbe ce qui donnera parfois cette note fumée). il sera ensuite réduit en farine appelée grist. Le brassage est l’étape suivante : comme pour la bière, le grist est mélangé à de l’eau de source chaude pour obtenir un moût. Vient ensuite la fermentation : addition de levures à ce moût sucré qui démarrera la fermentation alcoolique (transformation des sucres en alcool sous l’effet des levures). L’étape suivante est la distillation, cette opération est effectuée en deux phases. La première consiste à chauffer dans de grands alambics en cuivre le moût fermenté et à produire le Low wines titrant environ 25% vol. Puis le Low wines est  distillé une seconde fois dans un alambic plus petit, la distillation se décompose en trois tiers : la « tête de distillation » (environ 76% vol), la « queue de distillation » et le « cœur de distillation« . Seul ce dernier sera conservé et mis en fût pour le vieillissement de 3 à plus de 40 ans.

Pour ce qui est du moment de consommation, le whisky se savoure en début de repas, en traditionnel Blend écossais, accompagné de grignotage. Mais Il peut également se boire au cours d’un repas. Accompagnant une belle assiette de saumon fumé (choisir plutôt une cuvée tourbée type Islay) ou pourquoi pas pendant la période de la chasse, avec une pièce de gibier cuisinée en sauce. Et bien sur en digestif. Il faudra alors prévoir une cuvée avec un peu d’âge et laisser le breuvage s’exprimer dans un joli verre et pourquoi pas avec un cigare … (Tiens une autre idée cadeau pour la fête des pères, et si par exemple vous avez la chance de faire partie d’une fratrie, alors pourquoi pas faire plusieurs cadeaux qui s’accordent les uns avec les autres : offrir whisky et cigares, qui seront parfaits ensemble !)

Lequel choisir maintenant ? Pas facile, il y en a tellement !

En voici cependant une (tres) petite sélection en fonction de la personnalité de votre papa :

-> Pour « un papa globe-trotter » : YOICHI 10 ans 45% vol, assemblage de whisky Japonais vieilli dans trois fûts – Bourbon, Chênes neufs et Cherry. Elu meilleur Whisky du monde en 2001. Une merveille !!!

-> Pour un « papa (un brin) classique » : LA-> PHROAIG 10 ans 40% vol, whisky écossais de la région d’Islay un grand classique pour les amateurs de tourbe et d’iode.

-> Pour un « american Daddy » : HUDSON Manhattan Rye 46% vol, le premier whiskey produit dans l’état de New York depuis la prohibition – note boisée et fruitée, un accord possible avec les desserts.

-> Pour un « papa breton » : EDDU Gold 43% vol, distillé en Bretagne près de Quimper, ce Whisky pur blé noir est un régal pour les papilles – explosions de saveurs d’épices et de notes de torréfaction. Bel accord avec un cigare !!!

Nous espérons vous avoir aidé dans votre quête alors maintenant courrez chez votre caviste et choisissez ! Il y a tant à découvrir et à partager en famille autour  d’un bon verre (de whisky !) par exemple, alors profitez de ce dimanche pour échanger et refaire le monde ensemble.

Gourmandisement vôtre et bonne fête par avance à tous les papas, Lolo&Co’

Nos « Bolos » …

Baby bolo

Tous les mardis soirs, nous avons les aînés de Lolo à diner, ils arrivent tard et les plus souvent complètement affamés et totalement épuisés de leur journée ! Charge à nous d’être à la hauteur de nourrir et régaler 4 estomacs mais aussi et surtout de respecter le timing du coucher car désormais tous les mercredis matin il y a école ! Nous sommes tous dans le même cas et c’est pourquoi aujourd’hui nous avons décidé de vous proposer de cuisiner pour vos enfants un plat très simple et qui fait l’unanimité à tous les coups : des « bolos ». Cependant attention par n’importe lesquelles, les nôtres ! Mais que peuvent elles bien avoir de si particulier ? En fait elle possèdent un ingrédient secret …

Ingrédients pour 2 (petits) enfants :
– 100 à 120g de vos pâtes préférées
– 125g de viande hachée (idéalement 5% donc moins grasse)
– 1 oignon
– 4 tomates fraîches (bien mûres)
– basilic
– notre ingrédient secret (enfin qui ne l’est plus désormais) : des épices de « Garam Massala » – une petite cuillère à café
– huile d’olive
– sel et poivre du moulin
– et enfin une bonne dose d’Amour

Faites revenir dans un sautoir la viande hachée avec une cuillère à soupe d’huile d’olive, une pincée de sel et les fameuses épices. Patienter jusqu’à ce qu’elle soit cuite, puis réserver dans une assiette. Préparer ensuite l’oignon finement ciselé et le faire suer (fondre) à feu doux 2 à 3 minutes dans votre sautoir (que vous n’aurez surtout pas rincer). Remettez y ensuite la viande et réserver de nouveau. Attaquer vous ensuite à la sauce : laver et inciser les tomates a l’opposé du pédoncule avant de les « monder ». Bon alors en fait il s’agit simplement de faire une croix en bas de vos tomates puis de les plonger dans une casserole d’eau bouillante 1min30 avant de les rafraîchir dans l’eau glacée afin de retirer plus facilement la peau.
Faire fondre vos tomates, préalablement coupées, dans une cuillère d’huile d’olive une vingtaine de minutes avant de les mixer les pour obtenir un coulis et d’y ajouter le basilic. Mélanger le tout avec la viande et laisser mijoter à feu doux un quart d’heure minimum. Plus votre sauce mijotera, plus vos « bolos » seront goûteuses alors soyez un peu patients, ça en vaudra la peine !

Pour la cuisson et la forme des pâtes, ce sera en en fonction de votre goût, pour nous elles seront « al dente » et ce sera des spaghettis « Garofalo » à la semoule de blé dur, un régal.

Notre astuce : servir vos bolos dans une cassolette avec couvercle et laisser le soin à votre « mini » de l’ouvrir : vous le verrez alors découvrir son plat du jour avec autant de plaisir et d’excitation que si il déballait un paquet d’anniversaire … De votre côté, profitez de son merveilleux sourire et de ses yeux ravis ! Alors bien sur, il va s’en mettre partout et peut-être même repeindre vos murs mais qu’est ce que que c’est finalement, a côté du plaisir de le voir dévorer ainsi. Et puis en ce moment il fait beau alors si vous le pouvez, faites le manger dehors 😉.
Bref pour vous comme pour lui : que du bonheur ! Et puis pas de soucis pour terminer son assiette ça on peut vous l’assurer !

En tous cas pour nous ce soir, la mission semble réussie : tout le monde s’est endormi le ventre plein et nous avons même eu le temps de vous poster cet article !

Allez, à très vite pour une nouvelle idée pour régaler vos petits morfales,

Gourmandisement vôtre,

Lolo&Co’

Un plat tout en fraicheur et en légèreté

Duo de Tartares : daurade et saumon

Ingrédient pour 2 personnes :

– 1 dorade (levée en filets sans peau et sans arrête)

– 1 pavé de saumon (Label Rouge d’Ecosse)

– 1/2 oignon rouge

– 4 radis boules

– 1 citron

– ciboulette fraiche

– coriandre fraiche

– graines de sésame

– huile d’olive

– sauce soja (pour saler)

– poivre du moulin

Laver et ciseler les herbes aromatiques (environ 4 brins de chaque) et le demi oignon rouge. Vérifier que vos filets soient entièrement désarêtés , dans le cas contraire, avec une pince prévue à cet effet, retirer celles qui restent. Rincer sous l’eau claire vos morceaux de poissons puis essuyer les avec un papier absorbant avant de les émincer finement en petits cubes dans un cul de poule (chaque variété dans un récipient différent). Mélanger poisson, herbes aromatiques et oignons. Ajouter y ensuite quelques graines de sésame (pour le croquant), le jus de citron, l’huile d’olive, un trait de sauce soja puis poivrer. Laisser mariner 5 bonnes minutes.

tartare de dorade


Pour le dressage, remplir vos emportes pièces sur 1.5cm d’épaisseur du mélange. Tasser avec une cuillère pour aplatir afin d’obtenir le résultat le plus élégant possible. Avec une mandoline, couper vos radis boules en tranches fines et disposer les sur l’un de vos tartares (nous on a choisi de le faire sur celui au saumon). Décorer d’une feuille de coriandre fraiche et de ciboulette pour l’autre.

Il ne vous reste plus qu’à déguster …

Duo de tartares 2

 

Notre astuce : demander  à votre poissonnier de vous lever les filets et de vous retirer peau et arrêtes, ça vous simplifiera la tâche.

Le conseil du sommelier : accorder votre duo de tartares avec un vin blanc de Quincy, cépage Sauvignon, très belle appellation du Centre Loire. Nous vous proposons tout particulièrement le domaine Trotereau. Fraîcheur, minéralité et prix raisonnable en feront l’allié parfait de votre déjeuner.

Gourmandisement vôtre,

Lolo&Co’

Le marché du dimanche matin à Antony : une institution !

Bonjour à tous,

Bon alors pour celles et ceux qui ne le savent pas, le dimanche matin dans le centre-ville d’Antony, il y a Le marché. Des gens de tout le 91 et 92 se déplacent dans notre charmante bourgade pour s’y balader et dénicher les meilleurs produits frais de la matinée. Alors soyons honnête pour se garer c’est un peu compliqué, mais une fois que vous avez trouvé une place, vous pouvez nous croire ça valait le coup de vous sortir du lit ! (petite info : il y a un parking sous terrain juste dessous le marché et en plus il est moins cher que rue Auguste Mounié).

Donc comme chaque dimanche matin nous voici de retour du marché avec nos provisions pour la semaine…

Premier arrêt : le primeur. Ce matin notre attention s’est portée sur les tomates anciennes : tomate ananas (la jaune sur la photo) et noire de Crimée, la Green Zebra (verte tigrée) et la classique tomate grappe. Allez hop toutes ensemble dans notre panier.

Nous prenons également des poivrons, des radis ronds, des petits concombres, des carottes, et un melon (qui sent super bon !).

Pour aromatiser le tout, herbes fraiches (ciboulette et coriandre ), oignons rouges et oignons frais, quelques citrons et le tour est joué.

Nous dirigeons ensuite chez le poissonnier (et là surprise nous tombons sur un couple d’amis avec leur petite fille, venu s’enquérir d’un dos de cabillaud pour réaliser la recette proposée dernièrement sur notre blog). Pour nous aujourd’hui se sera une superbe dorade (qui nous tend les bras) et un élégant pavé de saumon. Au menu de ce midi nous avons prévu un « Duo de tartare » : un déjeuner tout en fraîcheur et en légèreté.

Avant de repartir, nous nous arrêtons chez notre fameux fromager (que vous avez découvert dans un article précédent) pour goûter son Trèfle de Perche, dont le nom est joliment inscrit sur l’ardoise devant la boutique. On ne résiste pas à la dégustation proposée … Hummmm un délice ! Encore une fois la Famille Chartier ne s’est pas trompée.

Pour accompagner ce délicieux fromage de chèvre, petit crochet par la boulangerie Ducomte pour leur incomparable baguette Tradition et nous rentrons à la maison…

Les courses sont déballées, ça y est Lolo est en cuisine, il prépare son Duo de tartare … Ca m’a vraiment pas l’air mal du tout mais je ne vous en dis pas plus, on vous poste la recette et les photos dans la journée …

Notre astuce : petit bugdet et/ou famille nombreuse comme la nôtre, dirigez vous au marché sur les coups de 13h, vous  ferez ainsi d’excellentes affaires, en effet afin de liquider leurs produits les commerçants proposent des lots à des prix très intéressants, et cela à tous les étalages 🙂

Et puis si ça se trouve, on se croisera car à cette heure là, nous c’est sur, on arpente les allées !!!

Alors qui sait, peu être à très vite au marché …

Gourmandisement vôtre,

Lolo&Co’

La recette de la Sauce Cocktail demandée par Carole

Chère Carole,

Pour répondre à ta demande, voici les ingrédients pour réussir l’excellente sauce cocktail que tu as eu la chance de déguster chez nous :

Tout d’abord il va te falloir préparer une mayonnaise, pour cela tu auras besoin de :

  •  1 jaune d’œuf
  •  3 gouttes de vinaigre de vin (Xérès)
  •  1 cuillère à café de moutarde
  •  10 cl d’huile végétale
  •  Sel et poivre du moulin

Dans un cul de poule, mettre le jaune d’œuf avec le vinaigre et la moutarde, mélanger les au fouet, puis incorporer l’huile au fur et à mesure pour obtenir une consistance ferme, saler et poivrer à votre goût. Ca y est ta mayonnaise est prête.

Puis il te faut ensuite préparer la sauce cocktail proprement dite, pour cela équipe toi de :

  •  4 cuillères à soupe de Ketchup
  •  1 trait de « Worcestershire sauce » (une préférence pour la Lea & Perrins)
  •  Quelques gouttes de Tabasco
  •  1/2 citron pressé
  •  2 cl de Cognac (pas besoin de prendre celui de la réserve perso de ton mari sinon c’est nous qui allons avoir des problèmes avec lui après !)

Dans la mayonnaise préalablement préparée, rajouter le ketchup, la Worcestershire sauce, le Tabasco et mélanger le tout. La sauce va prendre une belle couleur saumon et une superbe texture onctueuse. Pour finir ajouter le jus de citron et le cognac.

Voilà c’est prêt !!! Il ne te reste plus qu’à y tremper ton doigts pour vérifier qu’elle est fidèle à celle découverte chez nous et la mettre au milieu de ton plat de crudités.

Notre Astuce : pour la mayonnaise penser à sortir au préalable l’œuf et la moutarde, en effet à température ambiante cela facilite l’émulsion avec l’huile.

Cette sauce accompagnera à merveille, corbeilles de légumes pour la période estivale ou pour les apéritifs dinatoires ou autres entrées. Si vous avez une préférence pour le célèbre et classique « Avocat aux crevettes, elle se mariera parfaitement avec !

Et surtout pense à en prévoir 2 ramequins et non un seul, en effet tous nos invités en raffolent et tu verras qu’il n’y en aura malgré tout pas assez !

Vas y Carole à toi de jouer !

On attend avec impatience de savoir comment tu t’es débrouillée …

Tiens nous vite au courant de tes prouesses culinaires !

Si comme Carole, vous aussi, vous souhaitez qu’on publie sur le blog une recette spécifique ou si vous avez une commande spéciale ou besoin d’un chef à domicile, aucun soucis écrivez nous à laurentetcoline@gmail.com, nous nous ferons un plaisir de vous répondre ou de cuisiner pour vous.

Gourmandisement vôtre,

Lolo&Co’

Revisitons un peu la salade de lentilles

Chers tous,

Il fait encore très beau cette semaine et il doit faire très chaud demain, c’est pourquoi la recette que nous vous proposons aujourd’hui se déguste froide et celles et ceux qui sont fâchés avec les lentilles vont désormais les voir sous un nouveau jour … en les dégustant autrement !

Alors pour une verrine toute en saveur, l’importance du choix des matières premières est primordial c’est pourquoi nous avons sélectionné comme ingrédients pour notre recette : les lentilles vertes du Puy (AOP), associées à des légumes de saison et à un œuf poché avec une petite tuile de Parmesan.

Ingrédients pour 4 personnes :

  •  240g de lentilles vertes du Puy
  •  1 oignon frais
  •  1 gousses d’ail et 1 feuille de laurier
  •  2 carottes
  •  8 tomates cerises allongées
  •  1 bouquet de persil plat
  •  100g de feta
  •  4 œufs (bien frais)
  •  5cl de vinaigre d’alcool « cristal »
  •  40g de Parmesan
  •  Huile d’olive
  •  Vinaigre de Xérès
  •  Sel et poivre du moulin

Commencer par mettre en cuisson vos lentilles à l’eau froide salée, avec l’ail et le laurier 15 min après l’ébullition (pour avoir des lentilles fermes mais pas dures). Puis éplucher les carottes, les laver et les tailler en brunoise (« couper en petit dés »), les rajouter 2 minutes avant la fin de cuisson des lentilles puis égoutter et stopper la cuisson sous l’eau froide et réserver.

Hacher l’oignon et le persil, couper les tomates cerises en 8 segments et la fêta en petits cubes. Mélanger le tout dans un cul de poule avec les lentilles et carottes. Assaisonner d’huile d’olive et vinaigre de Xérès, saler et poivrer.

Pour les œufs pochés, porter à eau frémissante dans une casserole de l’eau avec le vinaigre cristal, puis casser les œufs, un par un dans le mélange. Laisser cuire 2 minutes, égoutter les œufs sur un papier absorbant avec un écumoire (Attention les œufs pochés son très fragiles, manipuler les donc avec la plus grande délicatesse !), puis réserver.

Pour la chips de Parmesan, faire chauffer une poêle sans matière grasse avec 4 petits tas de ce merveilleux fromage Italien râpé, faire fondre jusqu’à obtenir un aspect plat et doré.

Pour le dressage, une verrine de type « Weck » sera idéale, garnir du mélange de lentilles, disposer l’œuf poché sur le dessus, terminer par la chips de Parmesan et quelques feuilles de persil plat.

lentilles

Le conseil du sommelier : Accompagner cette entrée d’un Sauvignon de la Loire, comme un Sancerre, avec de la fraîcheur et des notes minérales, il sera juste parfait.

Notre astuce : Au moment de servir (et uniquement à ce moment là) percer l’œuf afin d’en faire sortir le jaune, cela sera encore plus joli à l’œil et votre verrine n’en sera que plus appétissante 😉

Cette salade peut également être une idée pour un pique-nique pour ce week-end en effet sans l’œuf poché et la tuile de Parmesan, cette recette peut se déguster aussi bien sur place qu’à emporter 😉

(et puis ça changera un peu du sandwich jambon beurre !)

Allez on vous laisse à vos fourneaux et on vous dit à très vite …

Gourmandisement vôtre,

Lolo&Co’

L’atelier d’Emma : les Push & les Pop Cakes

Salut à tous,

Cet après-midi Emma (12 ans) a réalisé pour vous des push-cakes et des pop-cakes.
Depuis le temps qu’elle nous en parlait : elle avait en effet reçu à son anniversaire un kit complet de fabrication, que nous n’avions pas encore eu le temps d’ouvrir !

Alors avant toute chose, « heu mais qu’est ce que c’est ??? »
-> Et bien le push-cake, c’est littéralement un « gâteau poussoir » et ça vient tout droit de New-York, en fait pour faire simple le poussoir remplace le moule et la transparence de ce nouveau « cook toy » permet de jouer sur les couleurs et les textures. Tout simplement beau et bon.

Emma a rempli les siens en alternant une couche de Nutella (0.5cm d’épaisseur) et une tranche de quatre-quarts (1cm d’épaisseur). Elle a ensuite rajouté quelques Smarties sur le dessus, apportant ainsi une note de croustillant. Plus qu’à pousser le fond avec son doigt et se régaler 😉

Push cake

-> Quant aux pop-cakes, ben c’est à peu près la même chose, juste que pour la petite histoire, c’est une américaine qui les a inventés : ne sachant pas quoi faire des restes d’un gâteau qu’elle avait préparé, elle a décidé de les réduire en miettes et de les mélanger avec un glaçage avant de former des boules et de les dresser sur des bâtons de sucette. Donc pour synthétiser se sont des « gâteaux sucette » réalisés à partir d’une base mélangée à un liant pour former une boule, que l’on va ensuite planter sur un bâton de sucette avant de le décorer.

Pour réaliser le parfait pop-cake, dans un premier temps écrasez 40 grammes de gâteau en miettes que vous allez mélanger avec 10 grammes du liant choisi (fromage frais à tartiner style Philadelphia cheese, Nutella, pâte de spéculoos …), avec la pâte obtenue faites une petite boule de 3cm de diamètre (ou utilisez les moules fournis dans votre kit), puis stockez les boules de gâteaux au frigo pendant 15 minutes. A leur sortie, piquez les sur les bâtons de sucette et enfin trempez les dans un chocolat fondu à une température de 37°. Décorez les ensuite comme vous en avez envie.

Push cake  lollipop's

Pour ces pop-cakes Emma a tout simplement utilisé quatre-quarts et Philadelphia avec du chocolat blanc pour la 1ère couche, du chocolat noir pour la seconde et quelques décors en sucre issus de son kit de création.

Vous remarquerez que sur la photo de droite elle a pensé à faire deux petites oreilles pour faire un adorable petit ourson.

Pour les bases des gâteaux c’est hyper simple, quatre-quarts, pain d’épices, brownie, madeleine ou bien encore sablé breton.
Toutes les mousses sont également parfaites pour remplir vos push-cakes et avec cette chaleur, ils n’en seront que plus légers 🙂

Ces délicieuses pâtisseries (ou pourrait-on même dire sucreries) présentent de nombreux avantages : faciles à manger, on en met pas partout, la portion est individuelle et surtout on retombe en enfance et on s’amuse autant à les réaliser qu’à les dévorer !
Bref oubliez les fameux cupcakes (désormais complètement dépassés et un peu trop lourds à notre goût) et pour bluffer vos enfants, lancez vous dans la confection de Push-cakes et de Pop-cakes avec eux et invitez leurs copains à goûter ! Présentez les sur un joli serviteur décoré …

…Et  alors là c’est certain vous allez devenir le ou la plus cool du quartier 😉

Notre astuce : le plus simple est de se procurer un kit pour ce genre de pâtisserie, en effet vous y trouverez les fameux poussoirs transparents et les bâtons de sucette, mais aussi un assortiment de décors en tout genre. Munissez vous également d’une poche à douille pour remplir les petits tubes et de petits décors que vous trouverez en grande surface : pépites de chocolat, vermicelles et boules de sucre colorés … pour décorer le tout et faire de vos gâteaux de véritables petites œuvres d’art qui resteront hélas, bien éphémères.

Si vous manquez de temps achetez les gâteaux qui serviront de base pour vos pop-cakes directement tous prêts vous n’aurez plus qu’à les découper 🙂

Gourmandisement vôtre,
Lolo&Co